Résumé : Les spécialistes de méthodologie reconnaissent que l’hypothèse est un élément déterminant dans toutes études en sciences sociales. Cependant ces derniers ne s’accordent pas sur son statut et rôle dans ces études. Pour certains son statut et son rôle consistent à la vérification de la véracité des hypothèses ou théories identifiées préalablement par le chercheur, d’autres soutiennent que l’hypothèse dans une étude qualitative se construit tout au long du processus de recherche en fonction des directions et ouvertures induites par la collecte des données. Cet article illustre à partir d’un cas, le processus de construction de l’hypothèse dans une démarche qualitative de type Grounded theory.  Ainsi il démontre que la construction de l’hypothèse de cette recherche est partie d’une hypothèse (H1) qui a émergée d’une analyse de données, puis s’est progressivement construit dans un processus itératif et circulaire au gré des orientations du couple collecte et analyse des données.


Abstract : Methodologists agree that hypothesis is a determining element in all social science studies. However, they do not agree on its status and role in these studies. For some, its status and role consists in verifying the veracity of the hypothesis or theories previously identified by the researcher, others argue that the hypothesis in a qualitative study is constructed throughout the research process according to the directions and openings induced by data collection. This article illustrates, from a case, the process of constructing the hypothesis in a qualitative approach of Grounded theory type. Thus, he demonstrates that the construction of the hypothesis of this research is start of a hypothesis (H1) that emerged from a data analysis, then gradually built into an iterative and circular process according to the orientations of data collection and analysis.


Keywords